LA VILLE DE TROCHU, en Alberta

Armand Trochu, est né à Nantes, le 15 avril 1858 et s'était fixé dans cette ville jusqu'au jour où, comme un siècle plus tôt son grand père avait été attiré vers les brises marines, l'appel de l'Ouest l'incite à rechercher un horizon plus vaste que celui de sa ville natale. Et, l'appel de l'Ouest, c'est le Canada.

C'est en 1902 qu'il arriva dans le sud de Calgary, invité au "ranch des Français " par Raymond de Malherbe, et qu'il se mit aussitôt, avec le jeune Louis de Chauny, à la recherche de terres vierges propres à l'établissement d'un nouveau ranch.

L'ouest et le sud-ouest de Calgary leur semblant trop colonisés, les deux amis partirent un beau matin à cheval vers le Nord-Ouest en suivant, tantôt les traces des Indiens, tantôt celles des buffles, et arrivèrent dans les contreforts des Montagnes Rocheuses; mais le pays ne leur sembla pas assez attrayant et il y avait trop de castors, et nos chercheurs durent rentrer bredouilles à Calgary.

Armand Trochu ne se découragea pas pour autant et persuada Louis de Chauny de poursuivre l’effort,cette fois vers l'Est. Au cour d’une veillée dans les Handhills, un métis leur signala avoir arpenté, deux ans auparavant une petite vallée à l'ouest de la rivière Red Deer, non loin de Three Hills et près de la piste du lac Buffalo.

Dès le lendemain, Armand Trochu et Louis de Chauny retraversèrent la rivière Red Deer et partirent en direction de Three Hills. Ils atteignirent bientôt une vallée dont l'aspect correspondait exactement à la description du métis: des sources, une rivière, des arbres formaient un ensemble d'une tranquille beauté : Trochu venait d'arriver au but de ses recherches.

 

Le terrain convoité appartenait à la Hudson Bay Cy qui ne fit aucune difficulté pour le lui céder. Mais si Armand Trochu était riche en enthousiasme et en imagination, il lui manquait les capitaux et la force physique pour mener seul son entreprise à bien. Aussi revint-il en France en l904, à la recherche d'associés qu'il trouva aisément dans le milieu des officiers de cavalerie quittant l'armée au moment des inventaires et disposés à s'expatrier : les premiers fondateurs de la Compagnie Commerciale du Ranch de Sainte-Anne s'appelaient Léon Eckenfelder, Joseph Devilder, Louis Sculier, Edgar Papillard, Marc de Cathelineau, Raoul de Préaulx et Martial de Seilhac.

Pendant ce temps les deux frères, Paul et Roger de Beaudrap étaient venus installer un ranch à Ghost Pine Creek.

Ainsi le premier noyau des nouveaux colons de la paisible vallée fut-il constitué par des français, considérés dans le pays comme des aristocrates, dont l'éducation tranchait alors sur celle de la plupart des pionniers de l'Ouest.

 

 

 

Ce chapitre n'est que l'avant-propos de "LA VILLE DE TROCHU AU CANADA",

vous pouvez accéder à l'histoire de la création de cette ville dans son intégralité en cliquant ICI