ETATS de SE R V I C E S

________

EXTRAIT des registres matricules et documents déposés au Ministère

 

TROCHU (Louis, Jules), fils de Jean-Louis, Anne, Stanislas et de Prudence LEMAUX, né le 12 Mars 1815 à Le Palais (Morbihan). - Marié le 30 Juillet 1845 à Mlle Hedwige MAURIER (autorisation ministérielle du 9 Mai 1845).

Elève à l’Ecole Spéciale Militaire se Saint-Cyr, le 15 Nobembre 1835 (n° 8 de sortie).

A contracté un engagement volontaire, le 5 Novembre 1835.

Elève d’élite, le 1er Mai 1836.

Caporal, le 1er Novembre 1836.

Sergent, le 1er Janvier 1837.

Nommé Sous-lieutenant au 11e Régiment de Dragons, le 1er Octobre 1837.

Elève à l’Ecole d’application d’Etat-Major, le 1er Janvier 1838.

Lieutenant au Corps d’Etat-Major, le 15 Janvier 1840.

Détaché au 66e Régiment d’Infanterie de Ligne comme stagiaire, le 25 Janvier 1840.

Passé au 51e Régiment d’Infanterie de Ligne, le 15 Avril 1840.

Passé au 6e Régiment d’Infanterie Légère, le 30 Mars 1841 (à l’armée d’Afrique)

Passé au 4e Régiment de Lanciers, le 5 Avril 1842 (n’a pas rejoint son poste, est resté à la disposition du Général de Lamoricière)

Mis à la disposition de M. le Gouverneur Général de l’Algérie pour être envoyé dans la province d’Oran, le 20 Octobre 1842.

Capitaine, le 5 Juillet 1843.

Aide-de-camp du Maréchal Bugeaud, le 11 Décembre 1844.

Chef d’Escadron, aide-de-camp du Maréchal Bugeaud, le 28 Août 1846.

Mis temporairement à la disposition du Général Neumayer pour remplir auprès de lui les fonctions d’aide-de-camp, le 16 Juillet 1848.

A repris ses fonctions d’aide-de-camp auprès du Maréchal Bugeaud, à l’armée des Alpes, le 10 Janvier 1849.

Aide-de-camp du Général Neumayer, le 30 Juin 1849.

Disponible, le 31 Décembre 1850.

Adjoint au Directeur du Personnel au Ministère de la Guerre, le 10 Janvier 1852.

Directeur-adjoint du personnel au Ministère de la Guerre, le 12 Juin 1852.

Colonel, le 14 Janvier 1853.

1er aide-de-camp du Maréchal de Saint-Arnaud, Commandant en Chef de l’Armée d’Orient, le 12 Avril 1854.

Passé en la même qualité du Général Canrobert, Commandant en Chef de la même armée, le 28 Septembre 1854.

Général de Brigade mis à la disposition du Général Commandant en Chef l’armée d’Orient, le 24 Novembre 1854.

Chef d’Etat-Major Général à l’armée d’Orient, le 28 Novembre 1854. (n’a pas pris possession sur sa demande).

Chef d’Etat-Major Général du 2e Corps de l’armée d’Orient, le 11 Janvier 1855 (n’a pas pris possession).

Mis à la disposition du Général Canrobert, Commandant en Chef, le 27 Mars 1855.

Commandant la 1re Brigade de la 2e Division d’Infanterie du 1er Corps de l’Armée d’Orient au siège de Sébastopol, le 20 Juillet 1855.

Disponible, le 11 Juillet 1856.

Membre du Comité consultatif Etat-major, le 25 Octobre 1857.

Commandant, le 16 Avril, la 1re Brigade de la 5e Division d’Infanterie de l’armée de Lyon (devenue 1re Brigade de la 3e Division du 3e Corps à l’armée d’Italie).

Général de Division commandant la 2e Division d’Infanterie du 3e Corps de l’armée d’Italie, le 4 Mai 1859.

Reste chargé de l’Inspection Générale, pour 1859, des troupes de sa Division rentrée en France, le 20 Août 1859.

Membre du Comité Consultatif Etat-major, le 18 Septembre 1859.

Inspecteur Général pour 1860 du 23e Ardt Inf. le 12 Mai 1860.

Inspecteur Général pour 1862 " 8e " 28 Mai 1862.

Inspecteur Général pour 1863 " 17e " 13 Mai 1863.

Inspecteur Général pour 1864 " 23e " 16 Avril 1864.

Inspecteur Général pour 1865 " 5e " 25 Avril 1865.

Inspecteur Général pour 1866 " 15e " 2 Mai 1866.

Inspecteur Général pour 1868 " 23e " 8 Avril 1868.

Inspecteur Général pour 1869 " 22e " 26 Mai 1869.

Commandant le 12e Corps d’Armée, le 12 Août 1870.

Gouverneur de Paris et Commandant en Chef toutes les Forces chargées de pouvoir à la Défense de Paris, le 17 Août 1870.

Président du Comité de défense des Fortifications de Paris, le 20 Août 1870.

Président du Gouvernement de la Défense Nationale, le 4 Septembre 1870.

Commandant en Chef les armées de la Défense de Paris, le 6 Novembre 1870.

Cesse ses fonctions de Gouverneur et de Commandant en Chef des Armées de la Défense de Paris, et conserve celles de Président du Gouvernement de la Défense Nationale, le 22 Janvier 1871.

Disponible sur sa demande, le 20 Février 1871.

Membre de l’Assemblée Nationale du 8 Février au 1er Juillet 1872.

Disponible par suite de sa démission de Membre de l’Assemblée Nationale, le 1er Juillet 1872.

Retraité pour ancienneté de services, par décret du 28 Février 1873.

Décédé à Tours, le 7 Octobre 1896.

CAMPAGNES

1841, 1842, 1843, 1844, 1845, 1846, 1847: Afrique, a reçu la Médaille Coloniale.

Du 16 Mai 1854 au 1er Novembre 1855: Orient, a reçu la Médaille de Crimée.

1859: Italie, a reçu la Médaille d’Italie.

1870-1871 : contre l’Allemagne.

BLESSURES

A eu le mollet gauche emporté par un coup de canon, le 8 Septembre 1855, à l’assaut du Bastion Central de Sébastopol.

 

CITATIONS

Cité par le Maréchal Bugeaud pour sa belle conduite, le 1er Juin 1841 au combat d’Akbel-Kredda (expédition du Tagdempt).

Cité honorablement après le combat d’arrière-garde d’El-Bordj en Juillet 1841.

Cité par le Général de La Moricière pour s’être distingué d’une manière particulière le 22 Septembre 1843 au combat de Sidi-Yusef livré à Abd-el-Kader (le rapport établit que le Capitaine Trochu a eu dans cette journée ses habits percés de quatre balles).

Cité par le Maréchal Bugeaud comme s’étant fait particulièrement remarquer le 14 Août 1844 à la bataille d’Isly.

Cité à l’ordre du jour de la 2e Division du 1er Corps de l’armée d’Orient, pour sa belle conduite, le 8 Septembre 1855, à l’assaut de Sébastopol où il fut grièvement blessé.

Cité à l’ordre du jour du 3e Corps de l’Armée d’Italie pour le combat livré par la Division qu’il commandait, le 5 Juin 1859 à Ponte Vecchio di Magenta.

Cité au Bulletin des Opérations et à l’ordre du jour du 3e Corps de l’Armée d’Italie pour les résultats obtenus le 24 Juin 1859 à la bataille de Solférino, par la division qu’il commandait.

 

DECORATIONS

 

Chevalier de la Légion d’Honneur, le 2 Janvier 1844.

Officier de la Légion d’Honneur, le 9 Août 1854.

Commandeur de la Légion d’Honneur, le 22 Septembre 1855.

Grand Officier de la Légion d’Honneur, le 12 Août 1861.

Autorisé à accepter et à porter les décorations suivantes: de,

Chevalier de l’ordre de Léopold de Belgique, le 23 Février 1847.

Commandeur de l’ordre de Saint-Grégoire, le 24 Novembre 1853.

Commandeur de l’ordre de Medjidié de Turquie, le 22 Janvier 1855.

Grand Officier de l’ordre de Saint Maurice et Lazare de Piémont, le 30 Avril 1856.

Chevalier Compagnon de l’ordre britannique du Bain, le 26 Avril 1856.

Grand Officier de l’ordre du Mérite Militaire de Savoie, le 16 Janvier 1860.

Médaille anglaise de Crimée (Alma, Balaklava, Inkermann, Sébastopol).

Médaille d’Italie.

Médaille Coloniale (Algérie).

Officier d’Instruction Publique.

 

Représentation des décorations